Au bas mot

Pour tout dire, en dire moins.

L’écrilibre porte un regard bien linguistique à tous vos besoins de rédaction, en vous proposant ses services de traduction (anglais/français), de correction et de révision, de création de contenu et de relecture critique de votre manuscrit, en prenant grand soin de vous laisser le fin mot.

Services

Joindre la plume à la parole.

CRÉATION DE CONTENU

Mesurer les mots, scander la portée.

Un bon texte retient l’intérêt, parce qu’il éduque le lecteur de façon vivante et claire. En rédaction web, les règles du référencement sont basées sur la pertinence et la forme. Des titres intrigants, des sous-titres, des paragraphes, un texte aéré et imprévisible, qui établit l’autorité du site.

En tout premier lieu, savoir à qui l’on s’adresse, parler sa langue, viser le cœur. C’est avec cette prémisse en tête que j’écris vos textes.

Traduction

Dans le cœur du sens.

Traduire, c’est transposer avec justesse et rigueur le texte d’une langue source dans une langue cible. Mais pour bien traduire, il faut refaire le monde, l’adapter, l’acclimater. Une langue, c’est un milieu affectif et culturel. En français, en anglais, nous avons besoin de nous reconnaître.

Je traduis principalement des documents du domaine général, commercial, administratif, et marketing, et je m’aventure dans le juridique, le technique, le sportif, l’alimentation, et la nutrition.

RÉVISION CORRECTION

Le mot d’ordre.

La correction, c’est se pencher sur l’orthographe, la grammaire, la syntaxe, la ponctuation, et j’en passe ; c’est repérer les confusions qu’amènent les homophones, les homonymes et les paronymes ; c’est éliminer les anglicismes, les barbarismes, les maladresses.

La révision, c’est analyser le sens et la logique du texte dans son contexte ; c’est soigner le style, la cohérence, la structure ; c’est régler la cadence et le mouvement. J’aime penser que c’est là ma spécialité.

Le bagage

LE VOYAGE

Les mots peuvent tracer les voies du destin. Mes jeunes oreilles entendent une connaissance de mon père défendre le bilinguisme avec une fougue passionnée. Je porterai dès lors une attention accrue aux mondes autour de moi. L’ailleurs et ses phrases m’aspiraient. Je lirai beaucoup. Je ne raterai aucun des voyages scolaires au Canada anglais ou au-delà du 49e parallèle, et obtiendrai des emplois d’été à Toronto, où je m’installerai dès que j’aurai réussi mon baccalauréat en lettres-traduction à l’Université Laval. J’occuperai un poste de traductrice auprès d’une compagnie d’assurances au sein du service du contentieux. La ville reine au « palais rose » me nourrira de son multiculturalisme et de ses nombreux accents.

J’appris beaucoup à vivre parmi les Torontois. Je continuerai ma route en explorant d’autres milieux, d’autres terres, mais en restant toujours fidèle aux paroles et aux langues. Je parcourrai certains coins du monde avant de m’établir près de la célèbre métropole de la Californie, où je me baignai dans la culture américaine et ses discours. J’appris beaucoup à vivre au pays où l’or abonde, le Golden State. De retour au Québec, j’actualisai mes connaissances et mes outils et me réjouis de découvrir combien il fait bon parler sa langue au jardin des fleurs de lys.

Billets

COMMENT TRIOMPHER SUR LE MOT DIT WEB

L’avènement du web a chaviré tout l’univers, en particulier la filière du commerce. Il s’avère que la véritable révolution s’est opérée dans l’organisation de la vente et du marketing.

Lire la suite...

CE QU’IL FAUT POUR GAGNER LA COURSE À LA DIFFÉRENCE

Sur la planète marketing, la différence fait beaucoup jaser. Le publicitaire que vous consulterez vous enjoindra de vous démarquer de la concurrence tout en vous proposant d’actualiser votre image. Vous aurez une nouvelle devanture, un logo actualisé, une campagne publicitaire délirante.

Lire la suite...

Témoignages

Bien faire et laisser dire.

Demande de devis

La fameuse question. Combien ?
Appelons un chat un chat.